Quel art martial pour les enfants ? Comment choisir ?

Article complémentaire : « comment choisir son art martial ? » (https://danashuai.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=29&action=edit)

Nous sommes nombreux rechercher un art martial pour son enfant afin de l’aider à s’épanouir, à développer sa capacité de concentration, sa confiance, et aussi à se discipliner.

Une autre raison est de lui permettre d’apprendre à se défendre. Si nous imaginons souvent notre enfant comme victime potentielle, nous sommes rares à penser qu’il puisse devenir un agresseur potentiel. Pour cette raison, la pédagogie importe plus que la discipline elle-même.

 Car il n’y a pas d’art martial meilleur qu’un autre. Toutes les techniques sont efficaces. La meilleure façon de trouver un club adapté à son enfant est d’assister à un cours. De là, il convient d’observer et d’analyser par rapport aux besoins de notre progéniture:

 

–         l’ambiance générale : est-ce discipliné, calme (pour développer la maîtrise et la concentration) ou bien est-ce plutôt le défouloir (pour évacuer le stress) ?

–         l’esprit qui y règne : quelles sont les valeurs transmises ? Est-ce qu’on met plus l’accent sur la compétition ou sur la voie martiale ? (on remarque par exemple des clubs de Taekwondo axés sur la compétition sportive, tandis que d’autres sont plus dans la voie « traditionnelle »). Qu’est-ce que l’instructeur met en avant : les médailles et titres, ou bien les valeurs ?

–         la pédagogie : structurée ? démonstrative ? souple ou plutôt rigoureuse ?

–         ce qui plait à votre enfant : il faudra dialoguer avec lui sur les différents cours d’essai et sur ses préférences.

Afin d’éviter que notre propre enfant puisse user des techniques acquises de manière trop instinctive, il est important de :

–         s’assurer qu’il développe le contrôle de ses coups ;

–         travailler en priorité la garde, les blocages, les déplacements et esquives. Cela suffit déjà à se défendre, et ce sans violence ;

–         développer la maîtrise de ses émotions, ce qui est difficile même pour un adulte. Face aux injures, calomnies et mensonges, on peut vite se transformer en agresseur.

Publicités
Cet article a été publié dans Santé et bien-être. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s